Chapelle Saint Hubert

Hubert chassait un vendredi saint, manquant à son devoir de bon chrétien. Il vit un cerf se retourner vers lui et apparut une croix entre ses bois : la voix du Christ se fit entendre et lui dit : « Hubert ! Si tu ne te converti pas et ne mènes pas une vie sainte, tu descendras bientôt en enfer. »

Patron des chasseurs, la chapelle qui lui est dédiée se compose d’un autel portique formé par deux couples de colonnes torses composites. Fixé dans cet autel, un tableau figure la conversion de Saint-Hubert. Celui-ci se prosterne devant un Christ qu’un cerf porte entre ses bois. Un ange apporte une étole, qui rappelle celle reçue des mains de Marie lors de son ordination épiscopale. Une statuette du Saint avec un cerf crucifère occupe l’attique de la chapelle.

On retrouve également une représentation de Saint-Hubert dans la balustrade de cette chapelle. Notons que lors de la Saint-Hubert, on bénissait des pains pour que les fidèles puissent se prévenir de contracter la rage. On attribue donc un double patronage à saint-Hubert.

Le vitrail de la chapelle est une autre représentation de la légende entourant le révélation de Saint Hubert et son éveil au christianisme. Il est intitulé “La conversion d’Hubert”, date de 1899 et rend hommage à monsieur Gustave Juste et Maria Cambier.